Maïa Cochet

• Citadin, corps urbain

11 / 19, édition de 22 pages, 14 × 20 cm, photographies numériques, feutre et pointe fine

Interroger la présence du corps dans l’espace urbain uniformisé et normalisé, en tant qu’organisme sensible et indépendant, par le biais de définitions à double sens du vocabulaire de la ville et d’interprétations cartographiées de la peau.